Le bureau d'études du réseau Busway (BHNS ) a commis une faute technique grave

Publié le 29 Juin 2014

Il y a une discussion entres les Beuvrygeois qui s'intéressent à Beuvry en faisant du terrain dont l'observation des travaux du réseau Busway BHNS.

 

Mr " Hervé Murawa " se fait le porte parole du cabinet médical se trouvant face à l'hôpital Germon et Ghautier à cheval entre Beuvry et Bethune .

Il y dénonce le manque de cohérence sur la circulation des patients se rendant à leur consultation dont sûrement certains en ambulance.

Mais souligne le dialogue de sourds entre le cabinet et le syndicat mixte des transport en charge du dossier .

Comme je suis dans " l'action " de terrain depuis belle lurette , je peux dire que Hervé Murawa s'est inquiété sur la mise en place du projet dès le départ.

Mais hélas pour lui il s'est entouré de personnes faisant cacophonie pour cause de proximité de campagne électorale.

Lors de la dernière réunion en salle Beregovoy beaucoup comprenait qu'il ( Mr Murawa) voulait faire comprendre que la voirie est trop étroite pour ce projet  de circulation partagé voiture- Bus - piétons  -vélos.

On constate que c'était jouable comme je l'avais dit dès le départ.

Mais Mr Murawa s'inquiétait de la circulation des patients du cabinet afin que les conditions sécuritaire soient réunis.

 

Etouffé par la cacophonie de son voisinage

visant à faire " comme si" ou "je suis là" devant les journalistes,

sa remarque n'a pas été bien comprise comme il le voulait.

 

Personnellement " dans l'action " et ayant une formation technique ainsi que Bureau d'étude ,

+ Je suis passé en voiture où j'y ai vu les feux délimitant l'entrée vers le cabinet une zone grise pour les " clients " et une zone " marron " pour le personnel du cabinet  avec un grand portail permettant la circulation des véhicules ainsi qu'un second débouchant directement sur le trottoir du réseau BHNS permettant après déplacement des panneaux de le mettre en place pour la réserve des secours anti sinistres de type pompiers (obligatoire ) dans des conditions opérationnels satisfaisant.

+ En vélo, je suis allé voir car en voiture surveillant la route , on ne peut correctement évalué par de bref coups d'oeil le problème que le cabinet médical se heurte à présent surtout que les travaux sont en finition.

Ah là, c'est flagrant,

la surface grise n'est pas utilisable

 pour permettre le stationnement ni circulation !!!

En DDE, on peut dire un tas de choses, mais un membre du bureau  va toujours voir si rien n'a été oublié ou d'erreur pendant les travaux.

Au bureau d'études du BHNS sûrement fortement payé, soit :

_ Le responsable est resté au bureau au chaud pendant que les ouvriers sous toutes météo faisaient leur devoir en obéissant aux consignes.

_ Il est allé se faire photographier pour sa gloriole devant les journalistes

_ L'erreur peut être dû aussi en en fixant l'objectif de la mise ne place sans prendre en compte réelle les besoins d'une structure médicalisé dont l'hôpital se vante de la construction et projet pour en faire un grand pole de soins des diverses pathologies ( l'IRMN entres autres voir bulletin municipal de Beuvry, juillet 2014 )

- Le pire à envisager, et là ça va me vexer , le soucis de rentabilité de faire en sorte que seuls les déplacements en bus soit légitime en évitant que la circulation des personnes en soin médicaux ne puissent y aller en sécurité par le moyen de transport automobile dont ambulance alors que parmi eux ça se déplace difficilement ou avec de sacrés efforts.

 

le Cabinet médical a raison d'évoquer la poursuite au tribunal, car il y a mise en danger des patients.

L'erreur sera corrigée de manière forcée ou volontaire .

Arrêtons le dialogue de sourds !!!

 

C'est au syndicat mixte de faire en sorte

que son image ne soit terniesur ce type de lacune

qui aurait été solutionnée sans bruits

par une discussion et regard de terrain

sous l'esprit humain.

 

Attention:

Je ne suis pas contre l'objectif de refonder nos modes de transports, 

je dirai que c'est une nécessité.

Car entres autres dans un proche "demain", nous aurons de sacrés difficultés pour nourrir les chevaux se trouvant sous les capots de nos voitures.

Les conflits religieux dans le monde s'attaquent aux ressources énergétiques fournisseurs à nous autres pays infidèles: stratégie militaire

( observez une carte ).

Cet objectif ne doit pas être réalisé n'importe comment avec des erreurs touchant le médical comme ici  sans compter les risques de dessous de table.

Réorganiser pour éviter notre trop grande gourmandise énergétique aux pays chaotiques ne doit pas finir en échec comme dans d'autres communes ayant désiré ce projet pharaonique mais crucial, à cause de "bling bling " de responsables économiques et politiques

 

RONIN

 ( je n'ai pas tout dit à cause des plagieurs se voulant officiellement de la matière grise de Beuvry )

Commenter cet article

patrick ramecourt 21/07/2014 01:48

Des travaux de voirie très coûteux, qui n'ont aucun sens, aucun avenir...Effectivement, l'accès au cabinet médical pose problème. (Patrick, un patient)

RONIN 21/07/2014 09:25

Travaux sans avenir vous comprendrez au prochain crach énergétique quand ils ny aura plus de carburant à faute de finance à mettre dans tous les vehicules personnels.

revoir nos modes de transports fait parti du processus de relance économique.
il y a de bonne et mauvaise dette.
les fêtes cul turelle à la gloire de St guy sont de mauvaises dépenses .

Pour le cabinet médical Hervé Murawa a été présent des les premières réunions mais à la dernière il s'est entouré de faux amis là pour cause de proximité de campagne électorale vouant le micro pour pétarader (j'ai encore l'enregistrement ).

Qui a fait brouiller une intervention intéressante de sa part
Il y a toujours moyen de s'arranger dans l'urbanisme et ses lois.

j'ai essayé d'avertir Hervé Murawa qu'il y a des lois qu'il ne soupçonne pas.
Julien courbet animateur publicitaire ne voit que sa gamelle.
il peut appeler la chaîne TV jusque Al jarreza il est devant un problème de raison d'état.

il faut arrêter de part et d'autres le dialogue de sourds.
dommage , il n'est pas du genre à faire mes méthodes de persuasion.
Mais qui les voudraient réellement et surtout les appliquer malgré leur légalité juridiques. ?

Parfois je me dis que la situation monarchique de fracture sociétale est le résultat de vos désirs

On se retrouve donc dans des situations comme le cabinet médical.
Il y a toujours possibilité d'entente qui n'est pas synonyme de prostitution de collaboration.
Mais qui la voudrait réellement ?
Pour l'avenir la rénovation des transport l'anticipation de la crise des énergies dont celle de 1973 ne sera qu'une bagatelle.

Pugwash 03/07/2014 17:37

Vous voulez rire ?

Mais pour qui vous prenez-vous ?

De quel droit osez-vous aller démontrer à des ingénieurs, géomètres-experts, spécialistes des voies de tous gabarits payés et rémunérés par de hautes autorités qu’ils auraient commis une petite erreur ?

Qui vous permet, vous les petits, les simples citoyens d’aller reprendre des élu(e)s omnipotent(e)s, omniscient(e)s, omni-tout-et-n’importe-quoi, qui une fois élu(e)s s’autorisent tout et surtout n’imposte quoi mais pas n’importe comment… ?

Vous n’avez pas honte de proférer de telles avanies ?

Vous risquez de déclencher un tsunami de critiques et de colère des militant(e)s et sympathisant(e)s illétré(e)s de tous âges dans Beuvry !

M’enfin ! Le prestige d’abord ! Non mais sans blague !

Et la gloire ! C’est pour maintenant !

Pour les emmerdes, on verra plus tard… Enfin, peut-être, si on ne peut pas éviter et passer au travers. Comme la dernière fois…

Et comme d’hab’ les responsables, seront toujours coupables de n’y être pour rien…

Mais les moutruches seront toujours présent(e)s pour payer !

Normal, on ne peut pas tout cumuler non plus !

ronin 04/07/2014 18:21

Ce qu'il s'est passé.

je ne comprends pas car il y a toujours un membre du bureau d’études affecté au suivi des travaux.

une erreur ça arrive même Dieu en fait par exemple en ayant créé l'homme , il s'est rattrapé sur la femme.RIRES

Je pense à un dialogue de sourds des deux côtés.

j'ae ncore l'enregistrement et le syndicat l'a aussi puisqu'il enregistrait les réunions publiques.
C'était impensable , à l'approche des élections des groupes de personnes jamais vu avant aux réunions publiques sur ce sujet voulaient le micro pour des prunes mais briller auprès des spectateurs.

On a tous compris que Hervé Murawa disaitt impossible de faire une voie de circulation si large.
J'avais souri en me disant que les croquis réalisé le sont pas des me sures de terrain.

Mais voilà il parlait de l'espace d’accueil de son centre médicalisé.

Il peut aller au tribunal ce sera la faute à 50/50 à cause de la guerre du micro.

j'ai lu ce que les syndicat de transport lui a proposé pour réparer l'erreur , c'est pratiquement pareil de ce que j'écris ici.

Courbet TF1, AL jazeera et compagnie peuvent débouler il ya le 50/50 en matière de faute.

soit le dialogue reprend de manière humaine où là le tribunal administratif va imposer direct l'idée de réparation à la maiable à l'origine.

On dira finalement que de temps perdu par un comportement de mûles